Que font les abeilles en hiver et comment les dorloter ?


06 octobre 2020 - 365 vues
A l'heure où les néonicotinoïdes reviennent en force, il est temps plus que jamais de protéger les abeilles et autres butineurs. Que font-elles en hiver et comment les aider ? Du printemps à la fin de l’été, les abeilles sauvages comme domestiques sont de sortie : elles se reproduisent, butinent et font les réserves alimentaires qui leur permettront de passer la période hivernale. Mais que deviennent-elles dès la chute des températures, lorsqu’on ne les entend plus bourdonner dans les arbres en fleurs de nos jardins ? Comment les protéger ?

Les abeilles sauvages en hiver : au chaud dans leurs cocons

La période de vol des abeilles sauvages dure 6 à 8 semaines en moyenne, du printemps à l’été. Chaque abeille pond un œuf, qui se transforme en larve puis en cocon. Durant les mois les plus froids de l’année, la jeune génération se développe dans ces cocons et la larve devient abeille. 

Dorloter les abeilles solitaires pour les protéger…

En hiver, les cocons d’abeilles solitaires ne sont pas protégés par leurs parents et sont donc vulnérables : les parasites et prédateurs sont une vraie menace. Pour aider ces abeilles sauvages et notamment celles qui nichent dans les hôtels à insectes (abeilles maçonnes, coupeuses de feuilles, cotonnières), Les Dorloteurs d’Abeilles ont développé toute une méthode. Au début de l’automne, tous les Dorloteurs du réseau renvoient les cocons formés dans leur abri, en indiquant bien leur ville d’origine. L’équipe des Dorloteurs les déparasite, les nettoie et les conserve dans les meilleures conditions pendant la période hivernale. Au printemps suivant, les cocons sains et déparasités sont renvoyés aux Dorloteurs : leurs chances de donner naissance à une nouvelle génération en pleine forme sont ainsi multipliées par 8 ! RDV sur www.lesdorloteurs.fr

Les abeilles domestiques en hiver : elles font monter la température !

Dès l’arrivée de l’automne et les premiers jours de froid, nous recherchons la chaleur d’une cheminée et la douceur d’une couette moelleuse. Pour les abeilles domestiques, c’est un peu la même chose ! Elles se blottissent dans la ruche sous forme de grappe et contractent les muscles de leurs ailes pour maintenir la température autour de 35 degrés. Ce faisant, elles permettent également de ventiler la ruche pour lutter contre leur ennemi numéro 1 : l’humidité.

On a souvent tendance à penser que le travail de l’apiculteur s’arrête à la fin de l’été, avec les dernières récoltes de miel… Pourtant, l’hiver est une période durant laquelle il doit redoubler de vigilance pour veiller sur ses petites butineuses ! Il faut notamment assurer la protection de la ruche contre les intempéries, contre les prédateurs et les rongeurs… Mais aussi assurer que les ressources alimentaires seront suffisantes jusqu’à l’arrivée du printemps prochain. Pour donner un coup de pouce à un apiculteur français et pour sauver des abeilles : www.untoitpourlesabeilles.fr

Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article