Vœux de Sophie Borderie, présidente du Conseil départemental Base du Temple/Lot - 25 janvier 2023


26 janvier 2023 - 1229 vues

Monsieur le Préfet, 
Mesdames et Messieurs les Parlementaires, 
Mesdames et Messieurs les Conseillers régionaux, 
Mesdames et Messieurs les Conseillers départementaux, chers collègues, 
Mesdames et Messieurs les Maires, adjoints et conseillers municipaux, 
Mesdames et Messieurs les représentants des autorités religieuses, civiles et militaires, 
Mesdames et Messieurs les représentants du monde économique, syndical, associatif, 
Mesdames et Messieurs
Je me réjouis très sincèrement de pouvoir aujourd’hui renouer avec la tradition des vœux que 
nous avons dû malheureusement interrompre ces deux dernières années pour cause de crise 
sanitaire.
Je remercie tous ceux qui ont participé à l’organisation de cette soirée que j’ai voulu 
conviviale, ouverte et dynamique. Les services du Département en premier lieu, cabinet, 
communication, services logistique notamment, mais également M. le directeur de la base du 
Temple sur Lot et ses équipes, ainsi que nos partenaires dont vous pourrez fréquenter les 
espaces situés derrière vous.
Votre présence extrêmement nombreuse ce soir, démontre que nous avons tous envie et sans 
doute même besoin, de retrouver ces instants de partage et d’échanges, qui participent 
pleinement à la constitution d’une société apaisée, sereine et porteuse d’espoirs.
C’est pourquoi, en tout premier lieu, je tiens à présenter à chacun d’entre vous et à vos 
proches, tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite dans votre vie personnelle et 
professionnelle.
Je sais combien le contexte actuel est générateur de morosité, d’inquiétudes, voire 
d’angoisses.
Ces derniers mois nous avons pu mesurer à quel point notre monde est précieux et fragile :
- épisodes climatiques extrêmes et leurs conséquences sur la nature,
- risques sanitaires toujours présents,
- tensions sur les approvisionnements énergétiques,
- inflation, tensions sociales exacerbées par des décisions nationales prises sans concertation, 
- sans oublier la guerre désormais installée aux portes de l’Europe. Je tiens à saluer tout 
particulièrement ce soir le peuple ukrainien qui résiste admirablement, avec un courage et 
une détermination exemplaires, à l’invasion russe. Je pense également à tous ces citoyens 
russes ou biélorusses, célèbres ou anonymes, qui, de manière tout aussi admirable, ont décidé 
de dénoncer et de s’opposer à la folie de leurs dirigeants. 
2
Je pense plus globalement à tous ceux qui se lèvent et résistent face à l’injustice, aux 
dictatures civiles, politiques ou religieuses, femmes en Iran ou en Afghanistan, manifestants 
au Pérou, jeunes en Birmanie ou au Liban, la liste est tellement longue…
Bien sûr, tout cela est anxiogène mais l’année 2022 aura également porté son lot de bonnes 
nouvelles, ou d’avancées réelles qui nous invitent à placer 2023 sous le signe de l’espoir 
retrouvé et entretenu.
Oui, 
- je crois en notre capacité de rebond,
- je crois en notre faculté collective d’inventer un monde meilleur et plus juste.
- je crois en nos capacités de résilience, de résistance, de mobilisation, d’imagination, de 
créativité,
- et surtout, je crois en notre jeunesse.
Pour faire de ces objectifs une réalité, pour construire ce monde plus juste, plus solidaire, plus 
écologique que nous appelons de nos vœux, il nous faut tous nous mobiliser à notre niveau, 
quel qu’il soit.
Je réaffirme ce soir devant vous ma volonté et celle du Département d’apporter notre pierre 
à l’édifice.
Je crois sincèrement que l’échelon départemental est et demeure un formidable laboratoire 
du changement, du progrès et de la solidarité au service de tous les Lot-et-Garonnais.
Comme l’a rappelé le Président des Départements de France, François Sauvadet, lors de sa 
venue à Agen pour les Assises, les départements ne sont pas LE problème mais LA solution.
Si ces dernières années, l’existence même de cet échelon de gouvernance locale a pu être mis 
en cause, force est de constater, et je m’en félicite, que ce n’est désormais plus le cas, même 
si nous devons rester vigilants face à une technocratie parisienne qui n’a sans doute pas dit 
son dernier mot.
Nous sommes un niveau de collectivité qui a démontré sa maturité et son sens des
responsabilités.
Nous sommes force de proposition, d’innovation, nous sommes un niveau pertinent 
d’action publique de proximité, de solidarité et de promotion d’une ruralité vivante et 
équilibrée.
Le Département est LE partenaire du quotidien des Lot-et-Garonnais à tous les âges de la 
vie.
Les investissements départementaux représentent chaque année des dizaines de millions 
d’euros et jouent un rôle déterminant dans le soutien au tissu économique local et dans la 
préparation de l’avenir de notre territoire.
3
Qu’il s’agisse d’action médico-sociale auprès des plus vulnérables, d’ingénierie territoriale et 
financière auprès des communes, du plan collège, de l’achèvement du réseau très haut débit, 
du plan route, du prochain maillage du territoire avec des habitats partagés… de plus en plus 
souvent, « le dernier mètre » c’est le Département !
1 300 agents répartis aux quatre coins de notre territoire, 1 300 femmes et hommes qui 
rendent service quotidiennement à près de 330 000 Lot-et-Garonnais, qui sont engagés dans 
un contexte particulièrement délicat, et qui illustrent la nécessité pour un pays démocratique 
et responsable de disposer de services publics performants et de proximité. Cette présence 
de la puissance publique, cet effort de solidarité ne peut reposer exclusivement sur le 
Département et ses partenaires locaux. L’Etat et ses agences doivent impérativement 
consolider leur présence et réinvestir les territoires notamment ruraux.
Je tiens ici à renouveler tout mon soutien à l’ensemble des agents des fonctions publiques 
d’État, territoriales et hospitalières, trop souvent stigmatisés et caricaturés, souvent utilisés 
comme variables d’ajustement budgétaire et qui sont pourtant les piliers de notre démocratie 
et de notre République. 
Je salue tout particulièrement ce soir les représentants des personnels de santé, de la 
communauté éducative, des forces de sécurité civile et notamment des sapeurs-pompiers de 
Lot-et-Garonne, du 48ème régiment de transmission, du groupement départemental de 
gendarmerie ainsi que de l’Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaires, et je vous 
demande de bien vouloir les applaudir. 
Oui, mes chers amis, la collectivité du dernier mètre, c’est le Département qui porte avec fierté 
l’ambition et la mission d’être utile aux Lot-et-Garonnais. Construire un Lot-et-Garonne où il 
fait bon vivre, où chacun peut trouver sa place, jeunes, adultes, personnes en situation de 
handicap, personnes âgées, entrepreneurs, salariés, étudiants, agriculteurs, et j’en oublie….
A ce titre, 2022 aura marqué un cap important en termes de réalisations et d’engagements 
tenus. Quelques exemples :
- L’accélération de la mise en œuvre du Plan collèges dont 50% a, dès à présent, déjà été 
exécuté.
- la diminution du prix des repas pour les collégiens avec un prix unique à 2 euros
- Le franchissement de la barre des 75 % de prises Très Haut Débit installées
- Le renforcement conventionnel de notre partenariat avec Territoire d’énergie 47
- Le lancement de l’aménagement des 34 hectares de l’Espace naturel sensible du Rieucourt, 
contigu au Center Parcs dont le succès en terme de fréquentation est exceptionnel
- Les premiers « Joursnets 47 », qui ont remporté un vif succès et qui seront reconduits en 
2023
- Le succès de notre appel à projets « Habitat partagé 47 »
- Le lancement du FACIL, Fond d’Aide aux Communes et intercommunalités du Lot-etGaronne) en direction des communes et intercommunalités doté de 10 M€ sur 3 ans
Accompagner au quotidien les Lot-et-Garonnais, cela signifie remplir les missions qui sont les 
nôtres mais aussi être en capacité de relever les défis qui nous attendent. 
4
• Le Défi démocratique, qui passe immanquablement par le respect de la parole donnée et 
l’association étroite de nos concitoyens aux prises de décision. 
Avec plus de 80 % de notre programme déjà réalisé ou engagé, et la récurrence de nos 
initiatives participatives, le Conseil départemental fait du défi démocratique une priorité. Je 
salue ce soir la présence des membres du Conseil Consultatif Citoyen et du Conseil 
départemental des jeunes dont l’engagement est tout à la fois utile et exemplaire, et je vous 
annonce la création prochaine d’un conseil des jeunes de la protection de l’enfance.
• Le Défi climatique et environnemental, qui passe par un accompagnement des transitions. 
Là aussi, nous sommes et serons au rendez-vous de ces grands changements, par exemple en 
aidant notre agriculture à s’adapter ou encore pour protéger notre environnement.
Nous poursuivrons le verdissement de nos régimes d’aide en bonifiant les projets respectueux 
de l’environnement et intégrerons la dimension environnementale et sociale dans tous les 
contrats de la commande publique de notre collectivité d’ici cinq ans.
• Le Défi économique et social, qui passe par l’exploration de nouveaux modèles plaçant 
l’humain au cœur de l’activité. Notre soutien renforcé au secteur de l’Economie Sociale et 
Solidaire et notre projet, unique en France, de création d’un Fonds d’épargne citoyen en sont 
l’illustration.
Dans le même temps, le Département poursuivra son action dans le champ de l’économie 
traditionnelle, aux côtés des chambres consulaires et des filières d’excellence, en s’appuyant 
notamment sur l’Agropole qui renforce actuellement ses partenariats sur l’ensemble du 
territoire ainsi que sur Agrinov. 
2023 verra également le Département prendre de nombreuses initiatives pour lutter contre 
la pauvreté, renforcer l’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité ou perte 
d’autonomie, et favoriser le bien vieillir en Lot-et-Garonne. Je pense à l’adoption prochaine 
de notre schéma autonomie, du plan départemental d’insertion, à la mise en œuvre du 
dispositif SLIME pour mieux accompagner les ménages en situation de précarité énergétique, 
ou à l’adoption d’un Plan Départemental actualisé de l’habitat.
• Le Défi de l’aménagement harmonieux et équilibré de nos territoires, 
- À travers un soutien renforcé aux projets locaux portés par les communes et les 
intercommunalités, et le projet de création, en concertation avec nos partenaires, 
d’une agence Technique départementale.
- À travers le démarrage effectif cette année de notre ambitieux Plan routes et 
déplacements du quotidien qui prendra la suite du Plan de Modernisation du Réseau 
Routier 2010-2025. 
Ce plan arrive en effet à son terme avec près de 130 M€ de travaux déjà réalisés. Il ne 
reste à achever que 9 opérations, dont la déviation Est de Marmande, la modernisation 
de la RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot avec le démarrage des travaux de la 
Section « la Croix Blanche-Monbalen », le Pont du Mas d’Agenais, et la déviation Sud-
5
Est de Casteljaloux. Le Département devrait consacrer à ces seules quatre opérations, 
près de 80M€. 
À noter également que le pont de Camélat, soutenu financièrement par le 
Département, devrait être mis en service fin d’année.
- 2023 verra également l’élaboration d’un nouveau schéma départemental 
d’aménagement touristique durable permettant de consolider le positionnement de 
notre département sur un « slow tourisme », aujourd’hui particulièrement à propos, 
en privilégiant les axes « nature », « identités et savoir-faire », « la convivialité et le 
bien vivre ».
- Nous renforcerons notre soutien à la culture au sport, et plus globalement à la vie 
associative qui font la richesse et le sel de nos territoires.
- Plus globalement, et comme je m’y étais engagée, le Département prendra l’initiative 
de lancer prochainement, en concertation avec l’ensemble de ses partenaires, 
l’élaboration d’un ambitieux schéma départemental d’attractivité, dont un des volets 
concernera la démographie médicale. Il nous faut en effet accentuer la visibilité et 
l’attractivité de notre Département. Le Lot-et-Garonne a objectivement renforcé sa 
notoriété ces dernières années et plusieurs annonces particulières dans les semaines 
à venir continueront de renforcer cette notoriété, mais nous devons, ensemble, aller 
plus loin, plus vite et plus fort !
- A ce titre, je vous annonce officiellement que le Conseil départemental, en étroite 
concertation avec la communauté de communes des Landes de Gascogne et monsieur 
le Préfet, portera et défendra l’installation dans le massif forestier d’une unité 
nationale d’instruction et d’intervention de sécurité civile, régiment de professionnels 
spécialisés dans la lutte contre les feux de forêt et disposant pour ce faire d’un 
important matériel moderne et adapté.
• Enfin, le Défi de la jeunesse, avec la poursuite à un rythme soutenu de notre Plan collèges, 
la numérisation de ces établissements et de nos actions en faveur de l’autonomie, de la 
citoyenneté, de la laïcité ou encore de l’égalité filles-garçons et de la lutte contre les 
discriminations. 2023 verra également la restauration du Pass’ bonne conduite, dispositif de 
sensibilisation à la sécurité routière. Le Département est incontestablement aux cotés de tous 
les jeunes lot-et-garonnais, qu’ils soient collégiens, apprentis, élèves des MFR ou étudiants… 
Mes chers amis, je vous l’ai dit, je place 2023 sous le signe de l’espoir retrouvé. 
Cet espoir qui m’anime, j’en tire la force auprès de notre jeunesse que j’ai souhaité mettre à 
l’honneur ce soir et tout particulièrement dans quelques instants.
Cette jeunesse nous oblige tout autant qu’elle nous porte. Nous avons la responsabilité, pour 
elle, de ne jamais renoncer ; de toujours avancer, d’oser, de refuser la fatalité, de se remettre 
en question ; d’écouter aussi. Car, comme le disait François Mitterrand « Si la jeunesse n'a pas
toujours raison, la société qui la méconnaît et qui la frappe a toujours tort ».
6
Nous avons l’impérieuse nécessité de construire, pour elle et avec elle, un monde, un 
département, plus serein, plus solidaire, plus durable. Nous avons le devoir de lui offrir ou de 
tenter de lui offrir un avenir meilleur, des perspectives personnelles et professionnelles à la 
hauteur de leurs attentes légitimes. 
Certes, ce n’est ni facile ni évident et comme le dit Alain Aspect, Prix Nobel de physique et 
enfant du terroir, « il peut se passer du temps avant que les choses marchent, alors on peut 
douter ».
Dans ces moment-là, mes chers amis, n’oublions pas pour qui et pourquoi nous nous sommes 
engagés, tous, à quelque niveau que ce soit, politique, syndical, associatif, économique, 
culturel, environnemental…
Pensons aux visages que vous verrez dans quelques instants, à ces jeunes exemplaires dont 
nous devons nous inspirer et qui, sur bien des points, doivent nous guider dans nos combats.
Que cette jeunesse du monde et du Lot-et-Garonne nous inspire, nous élève et nous 
transmette sa force pour bâtir, ensemble, avec confiance et espoir, le monde de demain, celui 
où nous pourrons vivre ensemble, heureux et épanouis.
A tous et toutes, une nouvelle fois, je vous adresse mes vœux les plus chaleureux pour cette année 2023 !

Crédit Photo/ le Département 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article