« RÉALISER TOUTES SES MISSIONS ET RIEN QUE SES MISSIONS »


30 janvier 2020 - 308 vues

La convention signée le 25 janvier entre le SDIS 40 et le Samu des Landes définit les modalités d’intervention dans le secours d’urgence à personne (SUAP).

Cette convention est une  composante d’un protocole tripartite entre le Samu des Landes, le Service départemental d’incendie et de secours des Landes (SDIS 40) et le transport sanitaire privé (TSP). Sous l’autorité de la Préfecture et de l’Agence régionale de santé, ce protocole se décline en deux conventions : la première a été signée en juin 2019 entre le SDIS et le TSP et la seconde, paraphée le 25 janvier, fixe le cadre des relations entre le SDIS et le Samu. 

Pour Jean-Claude Deyres, président du SDIS 40, « l’ensemble vise à permettre à chaque partenaire de réaliser toutes ses missions et rien que ses missions. » 
 

En effet, ces dernières années, les pompiers étaient trop souvent sollicités pour du transport ambulancier classique, au risque de ne pouvoir être disponibles pour leurs missions premières, les accidents graves et les incendies. Ce qui pouvait entraîner une dégradation du service dû au public. Un chiffre illustre ce glissement : les carences ambulancières ont augmenté de 140 % entre 2017 et 2018. 

Cette dérive avait également un impact financier puisque le Samu devait régler au SDIS une facture de 120 € chaque fois que les pompiers se déplaçaient pour des missions hors de leur champ de compétence.  Ces dépenses grevaient le budget de l’hôpital tout  en ne rémunérant pas correctement les moyens humains et matériels engagés par le SDIS. © SDIS 40
 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article