Agen : Grand Débat Samu-Urgences

08 mars 2019 - 491 vues

Les Urgences, le Samu, c’est gratuit pour le patient !
C’est un formidable service d’égalité sociale devant la maladie.
Il faut le préserver mais comment ?
L’année dernière, les 637 services d’urgence ont accueilli plus de 19 Millions de patients. Ce
chiffre a doublé en un peu plus de 20 ans, sans que la population de notre pays ait augmenté
autant. Pourquoi ?
- Notre population vieillit et la vieillesse s’accompagne de nombreuses maladies ;
- Nos concitoyens se tournent vers les services d’urgence car ils ne trouvent pas, ailleurs,
une réponse à leur besoin de santé ;
- Les évolutions technologiques et de société nous poussent au « tout, tout de suite »
et la médecine n’échappe pas à cette évolution : on va « aux urgences » en pensant y
avoir immédiatement les radios, scanner, prise de sang… que l’on pense nécessaires.
On considère que 4 patients sur 10 qui se présentent aux Urgences devraient être pris en
charge autrement, ailleurs…
Nos services d’urgence n’ont plus les moyens humains et matériels pour faire face à cette
augmentation d’activité. La situation est encore plus complexe lorsque l’on constate qu’il n’y
a plus assez de lits disponibles dans les hôpitaux pour accueillir les patients venant des
urgences. La saturation des services d’urgence devient dangereuse… et l’actualité,
malheureusement, nous le rappelle trop souvent.
L’année dernière, les 104 Samu-Centre 15 ont reçu 30 Millions d’appels (57 par seconde !),
soit plus de la moitié de tous les appels sur les numéros d’urgence de notre pays (appels sur
le 15, le 17, le 18 ou le 112). Derrière la moitié de ces appels, une détresse ou une souffrance
qui doit être analysée par un médecin régulateur, spécialiste en médecine d’urgence, dont la
mission est de trouver la meilleure solution pour répondre à cette demande. D’un simple
conseil médical à l’envoi d’une ambulance ou d’une équipe de réanimation (700 000
interventions en 2018), la réponse du médecin régulateur va dépendre bien sûr de la situation
mais aussi des moyens disponibles … L’actualité récente nous a aussi montré que ce système,
envié dans le monde, n’est pas infaillible…
A quoi doivent servir nos Services d’Urgences, quelles sont les attentes de nos
concitoyens et surtout, comment y répondre ?
C’est à ces questions que Samu-Urgences de France, représentation
professionnelle des services d’urgences, vous propose de répondre lors du
Grand Débat organisé le mardi 12 mars de 20h à 22h Gymnase Paul Dangla d’Agen.

Connaissez-vous le fonctionnement des urgences ? C’est quoi pour vous une urgence médicale ? A votre idée, que faut-il pour que cela marche mieux ? Que souhaitez-vous demain pour les services d’urgence de vos hôpitaux ?

Venez en discuter à l’occasion du Grand Débat Samu-Urgences organisé par Samu-Urgences de France et la mairie d’Agen.

Mardi 12 mars 2019 à 20h au Gymnase Paul Dangla (48 rue René Cassin)

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Seront présents  :

  • Docteur Jean-François Cibien, Vice-président de Samu-Urgences de France
  • Docteur Laurent Maillard, Chef du département Urgences CH Agen-Nérac et Président de la FEDORU
  • Docteur Jean-Marc Faucheux, Président de la CME du CH Agen-Nérac
  • Monsieur Didier Lafage, directeur du Centre Hospitalier Agen-Nérac et de l’EPHAD de Puymirol
  • Ainsi que de nombreux responsables politiques et personnalités de la santé du secteur sanitaire du Lot et Garonne

Débat animé par Francis Fourcou Producteur et réalisateur /https://granddebat.fr/pages/charte

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article