Charente-Maritime : coup de colère de Benoît Biteau sur les réseaux sociaux

31 juillet 2018 - 651 vues

Benoît Biteau lance un cri d'alarme sur les réseaux sociaux. Cet agriculteur biologique installé en Charente-Maritime estime que de nombreuses exploitations agricoles bio sont menacées de disparition car les subventions européennes ne sont pas versées .

Benoît Biteau pointe du doigt l’État, qui ne verse pas les aides européennes au bio depuis 2015 et il l'écrit sur sa page Facebook.

Dans 35 jours, si non paiement des aides dues par l’Etat à ma ferme, représentant un montant de 70 000 Euros pour les enjeux de: je serais en situation de cessation de paiement et je cesserai les activités de la ferme, avec mise en vente des animaux, des bâtiments, du matériel, et licenciement du salarié. Benoît Biteau, sur sur compte Facebook.© francetv

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article